A prepaus de transmission

Publié le par Agach occitan

Une question que je suis toujours posée, c'est quoi être un conjoint d'occitaniste (prof, militants culturels et politiques). Sont-ils très peu ou nombreux à adopter leurs idées ?
Et leurs enfants ?

Ce que j'ai déjà vu, c'est que les conjoints francophones d'un non francophone vont souvent chercher à s'intéresser voir s'intégrer à sa culture : conjoint sud américain/ portugais/ arabe/ berbères, etc. qui va parler expagnol/ portugais/ arabe/ berbère, etc.
C'est encore plus sûr dans les cas où l'un/les parent(s) attaché à sa langue, fera que ses enfants seront des bilingues, certes il sera majoritairement francophone mais l'enfant sera aussi passivement castillanophone/ lusophone/ arabophone/ berbérophone, etc.

 

Quelle richesse ! Et malheureusement le bilinguisme n'est pas souvent mis en valeur en France. Après on s'étonne d'être nuls en langues...

Publié dans Reflexion

Commenter cet article