Consultation organisée par la Commission française pour l'UNESCO qui a pour objet de recueillir les observations de la société civile en matière de protection et promotion de la diversité cult

Publié le par Agach occitan

Es una ocasion de mostrar la realitat (febla) de la diversitat culturala (occitana, etc.) en França.

Cal i participar massisament !

 

http://questionnaires.ministere-affaires-etrangeres.com/index.php?sid=66575

 

Vaicí ce qu'ai respondut (en francés, because of jacobinism non diversity)

- - -

 

2- Personnes se reconnaissant de langue et culture occitane

 

 

3-

 

- cours de langue occitane

 

- valorisation de la langue occitane orale et création : théâtre, festivités, radio associative, visites guidées

 

- valorisation de la langue occitane écrite et création: documents anciens, publications

 

- participation aux fêtes de quartiers, communales (carnavals, fête votive/patronale, etc.), régionales (salon, forum...)

 

-

 

 

4- création, maintien et intégration par l’occitan, dans ses variantes géographiques niçoise, alpine (gavote) et provençale, lien social entre les générations, lien géographique entre les différents quartiers

 

 

8-

 

- absence de structures régionales et inter-régionales effectives pour l’occitan, et quand il y en a, soutiens et capacités insuffisants

 

- dynamique culturelle toujours centralisé, héritage de la royauté amplifié par l’impérialisme napoléonien, valorisation d’une culture celle de Paris, les autres cultures sont marginales, marginalisées voire dénigrées ou simplement jamais mentionnées. Le pouvoir politique, Conseil Constitutionnel ont verrouillé toute possibilité de progrès en matière de diversité linguistique, culturelle.

 

- double discours de « l’exception française » : valorisation de la diversité culturelle au Canada (Québec), en Afrique francophone et communication sur les richesses culturelles de la France. Mais les touristes sont étonnés de voir que lorsqu’ils comparent avec leurs pays (parfois ce sont juste nos voisins) en dehors des vieilles pierres et de la gastronomie, la culture est très uniformisante et régionalement très uniformisée. Dans les territoires occitans d’Italie et en Espagne l’occitan est une langue visible, en Catalogne, l’occitan est langue co-officielle avec le catalan !

13- Manifestation pour la langue occitane à Carcassonne en 2005, à Béziers en 2007, à Carcassonne en 2009. Manifestation pour l’occitan à Toulouse le 31 mars 2012 et simultanément dans d’autres villes pour le catalan, l’alsacien, etc. pour l’obtention du changement de constitution en France.

14- séminaire sur la réalité occitane en France au XXIème siècle au World Youth Forum, Barcelone 2004

Journées occitano-catalanes de Vielha 2003 et 2004

Youth Of European Nationalities Congress, en 2004 à Christianlyst (D), en 2005 à Ritten (I), en 2007 à Tarbes (F)

21- Pourquoi que pour le numérique ?

Alors, il faudrait par exemple que les sites institutionnels français soient disponibles dans les langues de France et le Rom.

Il faut enrayer le processus déjà très engagé de disparition de la langue occitane. La constitution française doit être changée et les cadres idéologiques aussi (jacobinisme, état sur-centalisé).

22- la communication et les publicités d’état, européennes devraient être bilingues dans les régions concernées : français-occitan dans le sud, français-corse en Corse, etc.

L'image de la langue occitane, langue internationale (et non pas régionale) car parlée de la val d'Aran en Espagne au Piémont en Italie, doit être revalorisée, positivée. L'occitan L'utilisation et l'utilité de la langue dans la société doivent être incités.

23-

yeni.org

http://www.ieo-oc.org, http://www.felibrige.org

http://radiolengadoc.com,http://www.nissapantai.com

24-

www.detz.tv

25- Œuvrer pour la diversité culturelle par exemple dans les pays arabes francophones ce serait soutenir la culture amazighe (berbère), dans le reste de l’Afrique ce serait soutenir leurs langues propres et pas obligatoirement celles héritée de la colonisation, de même pour les amérindiens/indigènes de Guyane française, du Brésil, etc.. Les mesures prises en France ne peuvent pas être actuellement de la sorte car elles renverraient à notre diversité et à la faiblesse de sa défense actuelle.

26- servir de relais, et non pas de filtre, aux aspirations culturelles, prendre en compte la réalité culturelle occitane, qui est dans une situation critique. Dépasser les « écoles » politiques qui font barrage idéologique à la reconnaissance de la langue occitane, catalane, etc.

27- la société civile prise en compte dans ses ensembles culturels (occitan, catalan, etc.)

Redonner une visibilité à la langue, une utilité sociale, revaloriser son usage. Le Conseil de l’Europe, l’Union Européennes en ayant une vue d’ensemble des pays, pourraient permettre une avancée démocratique en matière d’expression culturelle.

Mais la société civile avec ses contraintes (bénévoles) n’a pas autant les moyens à l’international qu’un Ministère ou une entreprise de type L’Oréal ou autre.



- - -
Consultation organisée par la Commission française pour l'UNESCO qui a pour objet de recueillir les observations de la société civile en matière de protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.
Adoptée le 20 Octobre 2005, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur dès le 18 mars 2007. A ce jour, elle a été ratifiée par 117 états, dont la France. Elle a mis en place ses organes statutaires (Conférence des parties, Comité intergouvernemental) et s'est dotée des directives opérationnelles nécessaires à la mise en œuvre de ses dispositions et d'un Fonds financier désormais opérationnel.

L'article 11 prévoit que « les parties encouragent la participation active de la société civile à leurs efforts en vue d'atteindre les objectifs de la présente Convention ».

NB :
Ce questionnaire s'adressant à une grande variété de destinataires, il n'a pas vocation à être uniformément rempli par chacun.
Vous pouvez aussi le diffuser auprès d’organismes susceptibles de s’y intéresser

 

Commenter cet article