Crisi, psicòsi dins la campanha eleitorala

Publié le par Agach occitan

Me sembla que sem intoxicats per la cultura mediàtica francesa quora s'agisse d'analisar la question de la crisi "financièra e morala" (economia, imigracion musulmana, etc.).

Ai escribachat quarquas règas e me sembla ben dins lo debat.
- - -
 

 

 
Me fa estranh d’entendre de monde dins lo miu caire d’Occitània me parlar de riscas societals deguts als imigrats. Pàrlan de l’imposicion d’unas cultura, biais de viure, religion, lenga estrangièras d’una minoritat, la francesa« d’origina magrabina » ò de non nacionals franceses a una majoritat de « franceses de soca ».
Dins d'unos vilatges, lo monde a abandonat lo centre vila per anar bastir de vilas (dins l'imaginari per far classa) sus de terrens de familha (occitans) ò comprats (forestiers). Après se cal ren estonar se las familhas modèstas se van se "guetoisar" en centre vilas (Niça vielha, Grassa).
 
 

La question de la cultura magrabina ligaa a la question de crisi me suspren per dos aspeits :

 

- Aquelos que pènsan que « sem invasits »defèndon l’istòria francesa : los reis de França, los Napoleons e la monarquia republicana. Mas en fach, an una istòria selectiva. Lo paroxisme es al maximum quora s’ensenha quasi coma religion « l’istòria de França » sus un territòri coma la Contea de Niça que i a 150 ans d’aquò « l’istòria de Loís 1, 2, 3, 4, 5 , fins a Loís 18 » èra tant estranha coma aquèla de Soïssa. Avem meme lo relais culturalo-literari per l’estudi dins l'eduacions de texte de « LF Céline ». Denèmbran ò vèson ambé condescendença la presença dals « indigènas de la Republica » los occitans, catalans, bascos, còrsos, bretons, alsacians, flamands en mai dals franceses (estatjants dal país de França-vexineses, normands, picards-cht’imi, gallos, peutavino-santonjeses, borguinhono-morvandiaus, champanheses, lorrencs romans) dins « l’exagòne ».

 

- Quora son d’occitans aculturats se disem que lo trabalh d’imperialisme nacionalista francés a ben fonccionat, pènsan coma a París, lor tèsta es viraa vers LA veritat. Dins cada país avem parier. Los eslovèns alienats culturalament que an plus de repaires, perqué l'estat austriac a jamai vorgut los reconoisher e son tentats per l'extremisme.

 

E quora aquelos que pènsan que « sem invasits » son d’imigrants dal nòrd de França que vívon en Occitània tant estranhs culturalament per los occitans coma d’imigrats d’Anglaterra ò d'Allemanha, fa sorrire. Fa que los occitans son los laishats per còmpte dins aquel esperit. Aquel monde defende un nacionalisme imperialista francés que après aver negat lo fach nacional occitan, aplica las memas aisinas a la populacion imigraa. A la diferença que la cultura de la populacion imigraa a sempre un terraire (lo país d'origina, las referenças) que nosautres es aicí la nòstra terra de referença. Mens caricatural qu’una l’oposicion « cosina a l’òli, al grais de canard »vs. « cosina al burre » gena prefondament. Es ver que la TV e l’administracion de França fa parlar de las memas estructuras e de las memas referenças intelleitualas als occitans, catalans, bretons, bascos. E los occitans d'Itàlia ò d'Espanha an parier de referenças que los estats li an obligat de se servir.

D’aicí a se sentir mai pròche dals islamistas per contrar los francistas, per una emancipacion occitana, non, perqué es cambiar d'imperialisme per un autre. E lo contrari, se sentir pròche dals francistas per contrar los islamistas e defendre una nocion d'autenticitat, non nimai. Vist que per los nacionalistas imperialistas de França, los occitans son que de folclòre. Per lo moment lo perilh majoritari es aquel de França, es l’es sempre, es a caucar la terra nostrala. Lo sistèma es fach per se reprodurre. Coma un òme politic cambiaria un sistèma que l’elegiria ? Perqué voiria tuar la galina als òus d’aur ?

Sio còntra causir entra dos biais d'un nacionalisme emperialista culturalo-politic. D'un costat lo : FN de la familha Le Pan, De Villiers + Dupont-Aignant + Chevènement, e en version religiosa (mas non política) los catolicistas de Mgr. Lefebvre. De l'autre, lo Parti des musulmans de France, e en version religiosa los islamistas de Force Analiza ò Forsane Aliza sabo ren coma s'escriu (islam « anti-bisounours »).
Lo monde parla meme de riscas de guerras. E quora parlam de la question occitana, lo monde respònde : « A, ma vos, ambé l’independença de la mitat de França, pensatz que non i aurà de guerra ? ». E la miu respòsta : Chequia e Eslovàquia se son separats sensa guerra. Lo camin actual que fan en Catalonha, en Escòcia per la recerca democràtica de l’independença es lo meme. Après la dèca ven de las sobrilhas d'imperialisme catilhan/ anglés, que aicestos vòlon ren « perdre »de lors ancianas conquistas militaras e de lor anexas.
E mai, la França a una armaa, l’Occitània n’a ren. E coma civils, los civils occitans coma los autres seríon los primiers a "trincar".
Tot aquò detorna lo prepaus sus l’avenir de las nacions de l’Estat francés. E coma fa per se sortir de la teoria per TV dals dos blòcs : occident/communistas d'un temps ambé la terça via. Aüra : extrema drecha/ islamisme (notaretz que lo concèpt forra-borra d'altermondialisme cerca de pilhar la tèrça via actuala). Subretot quora se vei que (cf. wikipedia)  <<Le PMF a appelé à « ne pas voter » pour Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, François Bayrou, Dominique Voynet, Marie-George Buffet, Olivier Besancenot et Philippe de Villiers aux élections présidentielles de 2007[6]. Le PMF n'établissait aucune préférence entre les candidats restants, bien que ceux-ci viennent de divers horizons politiques, d'extrême droite comme d'extrême-gauche.>>

Dins los detalhs, 2 ponches :

1- cal ren globalisar l'estereotip : arabe = musulman (= terrorista)

Arabe es globalament musulman mas ren unicament : arabes libaneses crestians..., musulmans es vist en Euròpa coma globalament arabe mas ren unicament : amasigs musulmans.

E enfin, terrorista es tant d’extrema drecha, d'extrèma senèca que de religioses : chiitas vs. sunitas, temple solari, orangistas en Irlanda dal nòrd vs. catolics irlandeses.

 

2- Ironias :

D’unos occitans provençals deportats en 1851 per Napoleon perqué avíon defendut l’esperit republican còntra lo còup d’estat dal « Prince-President »devenguèron de ped-negres en Algeria. Mas pas totes aquelos devenguèron per aitant de membres de l’OAS. Aquò dich, trobèro aquela informacion ironica qu’es pron semblabla a aquela dals occitans.

Ai un pauc adobat lo texte çai daval e remplaçat « pied-noir/ migrants de nationalité française » per « français », « arabe d'Algérie »per « occitan » e laishat « étranger » per « étranger »

Info d'après wikipedia << Parmi les colons, si les personnes de nationalité française étaient majoritaires, les étrangers (italiens, espagnols, autres) formèrent longtemps un pourcentage important de cette population. Après la loi de naturalisation automatique de 1889, leur nombre diminuera rapidement. Cette intégration n'était pas évidente au début de la colonisation (de l’Algérie), certains politiciens (français) locaux parlèrent de « péril étranger », tant les tensions existaient entre les Français et les étrangers. Cela a été favorisée par deux facteurs :

1 la politique du gouvernement français qui, inquiet à une certaine époque de voir l'élément français débordé démographiquement, a pris des mesures pour intégrer les nouveau arrivants

2 la volonté politique d'une culture officielle française face à la population indigène dans un système qui ne leur reconnait pas de place crédible.

Nota : Les premiers européens, des militaires français, arrivèrent en Algérie dans la seconde moitié du XIXe siècle. Suivirent des opposants politiques (républicains de 1848, exilés d’après le coup d’État de Napoléon III, Communards de 1871, Lorrains et Alsaciens fuyant leur annexion à l’Allemagne, républicains espagnols fuyant Franco...).>>

Dins la logica francesa, se parla manco de nuança entra arabe e berbère. Es normal, parlar de berbère remandaria a parlar d’occitan.

La situacion es la mema al Canada entra Canadians anglofònes e francofònes ! Dins lor batesta per lo respeit linguistic, los ameridians pàssan en darrier... !
Nòta en francés :
1- il y a toujours eu un occitaniste-provençalisme (mauras) d'extrême droite (comme il y a celui d'extrême gauche anarchiste). C'est la même chose dans tous les pays.
Et quasiment tout le temps il est lié à l'extrême droite française, ça donne aujourd'hui "Nissa rebèla" à Nice, "Recounquista" à Toulon, La ligue du Midi (soutenue par J Bompard à Orange), La Ligue du Sud (Languedoc). Ces gens là se soutiennent. 
 
2- Après tous les extrémistes manipulent les minorités. Ce n'est malheureusement pas nouveau.
Dans le 06 "Nissa rebèla" a récupéré le titre d'une chanson occitaniste du regrété Maurís. Nissa rebèla c'est plus d'extrême droite identitaire française sur le fond, le niçois c'est pour les slogans.
Ils font chaque année une commémoration (en paralèlle de celle officielle municipale) de Catarina Segurana. Emblème niçois de résistance aux français et leurs mercenaires turcs en 1540. Ces personnes montrent ce qu'ils veulent c'est-à-dire la résistance des chrétiens vs. les musulmans. Donc exit le vrai symbole de résistance continue aux français (les français réessayèrent d'envahir le pays plusieurs fois avant l'annexion tardive de 1860). C'est là qu'on voit les clivages réels.
Un grand délire "collectif corse de la majorité silencieuse" qui envoie -relayé par les chaînes de mails- des power points "ici c'est la Corse, musulmans tenez vous tranquilles" présente tout de même la France en gros et la Corse en petit (dans la France bien sûr). Faut pas déconner de trop... Ceux qui l'ont écrit se foutent de l'avenir des nations sans états. Les petites chaines font les manipulations de l'opinion publique française (faisant passer au passage les corses pour des gars "qui en ont dans le pantalon" mais aussi pour des racistes), en tous cas ils ne prennent pas leur responsabilité et se masquent derrière d'autres. Pas plus. Ce n'est pas nouveau, voir : http://www.corsematin.com/article/corse/tract-raciste-et-derive-securitaire-inquietent-la-ligue-des-droits-de-lhomme
 
En Algérie certains berbéristes avaient eu aussi des problèmes car ils avaient été récupérés soit par les français soit par les arabes. Mais quand ça bardait, des berbères prenaient aussi comme les harkis des deux côtés. Je pense que dans l'histoire des coptes, des araméens, des curdes c'est kif kif si je puis dire. De quoi destabiliser l'identité de générations.
Ren a veire, es interessant de veire que J Chirac evòca aüra la lenga d’Òc mentre que dal temps de la siu presidença, n’en parlava gaire e s'es ren fach de notable per ela.

 

Publié dans Reflexion

Commenter cet article