Langues régionales des sénateurs enterrent le texte

Publié le par Agach occitan

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/langues-regionales-des-senateurs-enterrent-le-texte-27-06-2011-1351307.php

 

Certains hommes politiques aiment à dire "L'occitanisme, oui ? Combien de divisions ?" En dehors de la boutade lorsque l'on voit les dissensions à l'UMP ou au PS pour les candidatures, pas besoin de s'auto flageller. Il est bien de mettre l'état devant ses contradiction, et d'utiliser l'argumentaire comparatif : <<Nous avons invoqué le cas de l’enseignement de la langue corse qui est généralisé sur l’île. On nous a répondu qu’il s’agissait d’un cas particulier qui relevait de raisons sociales et politiques. Et ensuite, on nous oppose une défense de l’unicité du peuple français. Nous constatons donc qu’il faut une nouvelle réforme de la Constitution pour rétablir le droit à la diversité" appuie Tangi Louarn. >>
 
De même concernant le Droit alsacien-mosellan, les prérogatives de la Collectivité territoriale de Corse... face au principe "d'égalité entre citoyens". Mais que faire face à la mauvaise foi de l'état central ?
Il est néanmoins intéressant de voir qu'une proposition émane de M. Navarro PS du Languedoc. Quelques soutiens au niveau régional se posent des questions et ça c'est bien.
Merci aux occitans présents aux élections en Languedoc qui ont posé le débat ?

 

Concernant les élus des Alpes-Maritimes, il est très intéressant aussi de voir l'art du "discours approprié en fonction de l'interlocuteur".

Ici, chacun y va de sa petite photo avec la pissaladière de Mme. Z et de quelques déclarations sur la culture d'ici, vecteur de richesse, etc., mais à Paris, plus personne n'est là.

Commenter cet article