Paura calandreta niçarda

Publié le par Agach occitan

Le site de la Calandreta niçarda qui a + de 5 ans (donc contractualisable par l'état, sauf si l'état fait comme pour Cuers...) est consultable : http://calandreta.free.fr

Mais sa situation est lamentable. Plus de cours, la seule activité restante est celle d'un centre aéré. On soutien comme on peut : http://ccocpaisnissart.chez-alice.fr/ccocpn/14enaFestadOccitania.htm

 

On a malheureusement l'impression cuisante que l'état français ne réagit à la demande d'enseignement bilingue occitan-fr qu'au cas par cas et/ou à la suite des initiatives prises par Calandreta. Le cas de Cuers repris par l'éducation nationale est exemplaire. C'est parce qu'il y avait déjà une structure. Mais pour créer des écoles bilingues, walou. Cuers est la seule de la région http://www.varmatin.com/article/var/une-ecole-bilingue-francais-provencal-a-cuers

 

Il y a la deuxième Calandreta du 06 à Vallauris que tout le monde a laissé tomber -opposition politique interne au maire occitaniste de l'époque M. Ribeiro- ou encore celle de Marseille dont on ne parle même plus (ah bon y en avait une là-bas ?).

 

Nous devrions exiger des statistiques sur les locuteurs de langue d'Oc dans notre région, on serait positivement surpris (comme là où cela a été fait). Mais ça, impossible, secret défense. La vérité : nous ne sommes pas encore morts, mais on espère que ça viendra, et notre agonie ne doit pas se savoir sauf pour du pan banhat sous "leu seulèy de Preuvonss".

 

Dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la réaction "surprennante" de M. Vauzelle à la venue de Carmè Vidal, députée catalane et François Alfonsi, député européen pour une conférence à Marseille en novembre 2010. Le POc a deux élus à la région tout de même. Espérons que ça ira mieux. Comme d'hab'.

 

Le recteur de l'Académie de Nice (M. Nique) qui soutien puis ne soutien plus le projet d'école bilingue niçoise publique à cause d'un caillou dans la chaussure, ça fait beaucoup... comme d'hab'.   http://www.petitions24.net/signatures/ecolebilinguefrancaisnissart/

 

Pour la calandreta dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, il n'y a qu'à Gap et à Orange pour tenir le coup.

A bas le régime prozac. Vive le jus d'Orange.

Commenter cet article