Nouvelle version du projet de plateforme refondation occitane

Publié le par Agach occitan

Deux idées à propos de la Nouvelle version du Projet de plateforme pour des mouvements régionaux occitans (provençal, languedocien, limousin , auvergnat etc.)

 

1) Dans notre secteur nous avons un axe double :

- pan-occitan : Vintimille-Toulouse avec bifurcation Pau-Bordeaux

- intra occitan : vestige d'un réseau régional de Nice à Meyrargues (13), Draguignan/ Saint-Tropez (83) et à Digne (04), la ligne du Chemin de Fer de Provence (CFP) qui fête cette année son 100enaire n'a conservé après 1945 que le trajet gavot. Ce surnommé "train des Pignes" Nice-Digne en desservant les régions alpines dans leur colonne vertébrale des Alpes-Maritimes aux Alpes-de-Haute-Provence est d'ailleurs le symbole régional d'une résistance au centralisme : nombre de chansons occitanistes sur le sujet. Ce n'est pas pour rien que nous devons soutenir de tels systèmes existants.

Nota : Digne est donc doublement connectée à la SNCF (vers Manosque et Gap) et au CFP. Donc, proposons l'axe "est-ouest" Limoges -Clermont-Ferrand- Gap avec 3 bifurcations "nord-sud" :- Limoges vers Bordeaux et Toulouse, en externe vers Poitiers, Paris- Clermont-Ferrand vers Montpellier et Marseille, en externe vers Lyon, Paris- Gap puis Digne vers Draguignan-Toulon et Nice, en externe vers Turin et Gênes(pour ce qui est du réseau existant et du disparu ou non existant, ceux qui savent pourront préciser)

2) Pour Drôme-Ardèche-sud Isère il est fondamental de leur donner un statut spécial qui soit l'égal des régions (ou régions majoritairement) occitanes de la république et qui ne soit pas dans l'aboutissement, comme vient de choisir le Félibrige, d'être rattachés à la Maintenance Provence.

Car une fois de plus à l'est aujourd'hui, ne se trouvent que deux options pour l'aire Vivaroalpine :

- soit morcelée "proposition de la République" comme actuellement : la partie alpine+05 par les provençalo-niçois, la partie vivarodauphinoise par les franco-provençaux

- soit désintégrée "proposition sudiste" par les provençalo-niçois comme c'est le cas des les structures culturelles conçues pour le nissart et provençal, avec les classiques "le provençal septentrional", "le niçois des montagnes" (style le "languedocien du Puy de Dôme" ou le "gascon du Périgord"...), ça a la peau dure tant côté occitan que félibre.

 

A ce propos, saviez vous que le Félibrige vient de terminer son projet de réorganisation des Maintenances en fonction des régions de France, avec les Maintenances :

- Limousin (incluant la Charente de la région PCh)

- Auvergne (sans l'Allier pourtant partiellement occitan "croissant")

- Provence (incluant le sud de Rhône-Alpes mais sans l'Isère, sans reconnaître dans le nom ni la place des Alpes et ni de la côte niçoise)

- Gascogne-Haut Languedoc (= région MP)

- Languedoc (= région LR)

- Aquitaine-Périgord (= Aquitaine mais là il a été choisi de reconnaître la place spécifique du Périgord)

 

Je note qu’il y a la Charente 16 mais pas l’Allier 03 ni l’Isère 38 (sud). Et pas de mention d'intégration du Piémont occitan ni du Val d'Aran.

Nota : la structuration régionale de l'IEO est la suivante : une région, un IEO (IEO Rhône-Alpes, IEO PACA, IEO Auvergne...) et au niveau des états (IEO Vallées Occitanes du Piémont...) sans exception.

 

Publié dans Reflexion

Commenter cet article